3388 – Conférence de presse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, Moscou, 17 juillet 2019 – Sans a priori

3388 – Conférence de presse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, Moscou, 17 juillet 2019

  1. Sur la rencontre du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avec Tatiana Valovaïa, Directrice générale de l’Office des Nations Unies à Genève
  2. Sur la future visite en Fédération de Russie de Lamberto Zannier, Haut-Commissaire de l’OSCE pour les minorités nationales
  3. Sur le déplacement du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov en Amérique latine
  4. Sur la rencontre du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avec María Fernanda Espinosa Garcés, Présidente de la 73esession de l’Assemblée générale de l’Onu
  5. Sur la visite du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov au Royaume de Thaïlande
  6. Sur la participation du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la réunion ministérielle Russie-ASEAN
  7. Sur l’entrée en vigueur de la loi « Sur la garantie du fonctionnement de la langue ukrainienne en tant que langue nationale » en Ukraine
  8. Sur la situation autour du Venezuela
  9. Sur les mercenaires américains en Syrie

 

1 Sur la rencontre du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avec Tatiana Valovaïa, Directrice générale de l’Office des Nations Unies à Genève
RUSSIE Tatiana Valovaïa,  UNE EX-JOURNALISTE ET DIPLOMATE RUSSE, TATIANA VOLOVAÏA, A ÉTÉ NOMMÉE À LA TÊTE DE L’ONU À GENÈVE, PREMIÈRE FEMME À OCCUPER CE POSTE, A ANNONCÉ LE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DES NATIONS UNIES

Lundi 22 juillet, à Moscou, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s’entretiendra avec Tatiana Volovaïanommée récemment Directrice générale de l’Office de l’Onu à Genève, ainsi qu’avec les dirigeants du Centre d’information de l’Onu et des bureaux russes des organisations internationales ayant leur siège à Genève.

Il est prévu d’évoquer un large éventail de questions politiques, sociales et économiques débattues sur la plateforme de l’Onu à Genève, ainsi que les perspectives de renforcement de l’efficacité de la coopération dans le cadre des organisations internationales mentionnées.

La nomination de Tatiana Volovaïa à ce poste à responsabilités constitue une reconnaissance de ses qualités professionnelles et personnelles, de ses mérites en tant que membre du Collège (Ministre) de la Commission économique eurasiatique, et de sa contribution au développement des ensembles d’intégration dans le cadre de la résolution de problèmes économiques au niveau national et de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Grâce à ses initiatives, la Commission a été la première, parmi ses analogues, à présenter son rapport concernant la réalisation des Objectifs de développement durable au cours du Forum politique pour le développement durable de 2017.   

Nous comptons sur un renforcement de la contribution de Genève dans le développement de la coopération globale, le maintien de son rôle important en tant que plateforme dépolitisée de résolution et d’examen des problèmes internationaux, dans le développement de la coopération dans différents secteurs sans porter préjudice à des personnes, des pays ou des groupes de personnes isolés.

2 Sur la future visite en Fédération de Russie de Lamberto Zannier, Haut-Commissaire de l’OSCE pour les minorités nationales

OSCE Lamberto Zannier256076 

Lamberto Zannier, Haut-Commissaire de l’OSCE pour les minorités nationales, se rendra en Fédération de Russie du 22 au 26 juillet.

Le programme de son séjour en Russie prévoit des rencontre au niveau des organes du pouvoir fédéral à Moscou, notamment avec les dirigeants de la Douma de l’Assemblée fédérale de la Fédération de Russie et de l’Agence fédérale pour les questions de nationalités.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov accueillera Lamberto Zannier le 23 juillet.

Ils devraient évoquer, entre autres questions, l’aggravation de la situation des russophones en Ukraine et dans les pays baltes.

Le Haut-Commissaire devrait également se rendre à Kazan (du 24 au 25 juillet) afin de s’entretenir avec le Président de la République du Tatarstan Roustam Minnikhanov et plusieurs autres chefs de ministères et d’institutions.

république du Tatarstan Rustam-Minnikhanov-tartarsan  Président de la République du Tatarstan Roustam Minnikhanov

Tatarstan_in_Russia.svg
Le Tatarstan ou République du Tatarstan (en russe : Респу́блика Татарста́нRespoublika Tatarstan ; en tatar : Татарстан Республикасы) est une république de la fédération de Russie, située sur le bassin de la Volga, qui tire son nom du peuple tatar, et dont la capitale est Kazan (https://fr.wikipedia.org/wiki/Tatarstan)
3 Sur le déplacement du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov en Amérique latine

RUSSIE 14.03.2019 serguei-lavrov-aa-arkiv-aa-aa-aaSergueï Lavrov 

La tournée du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov en Amérique latine se déroulera du 23 au 27 juillet.

  • Il se rendra en visite officielle à Cuba (du 23 au 24 juillet)
  • Au Suriname (du 26 au 27 juillet),
  • Prendra part également à la réunion des chefs de diplomatie des BRICS qui se déroulera au Brésil du 25 au 26 juillet.

CUBA AFF ETRANGERES Bruno Rodríguez Parrilla bruno-guatemala-portada              CUBA AFF ETRANGERES Bruno Rodríguez Parrilla  

Le 24 juillet, Sergueï Lavrov s’entretiendra à La Havane avec son homologue cubain Bruno Rodríguez Parrilla pour évoquer les questions-clés de l’agenda bilatéral, international et régional. Il devrait également rencontrer plusieurs représentants du pouvoir cubain.

BRICS 2018 1036679481

Du 25 au 26 juillet, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov se rendra au Brésil pour prendre part à la rencontre des chefs de diplomatie des BRICS.

La réunion de Rio de Janeiro permettra d’évoquer les problèmes mondiaux et régionaux, le maintien de la paix et de la sécurité, ainsi que le règlement des conflits internationaux les plus aigus. Elle mettra l’accent sur la concertation des approches des pays des BRICS sur les principales plateformes internationales, l’intensification des efforts conjoints dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational, ainsi que sur la garantie de la sécurité de l’information internationale.

Les ministres examineront la coopération stratégique au sein des BRICS dans trois domaines-clés – politique, économie et social – et débattront des préparatifs du XIe sommet de l’organisation qui se déroulera les 13 et 14 novembre à Brasilia.

BRESIL AFF ETRANGERES Ernesto Henrique Fraga Araújo wdol_abr_01021911240  Ernesto Henrique Fraga Araújo Ministre des Affaires Etrangères du Brésil

Le 26 juillet, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s’entretiendra avec son homologue brésilien Ernesto Henrique Fraga Araújo en marge de la réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères des BRICS à Rio de Janeiro. Ils examineront en détail la coopération russo-brésilienne menée dans le cadre du partenariat stratégique, notamment dans le domaine commercial, économique, d’investissement, scientifique, technique, etc. Ils accorderont une attention spéciale aux problèmes régionaux, ainsi qu’aux perspectives de la coopération sur les principales plateformes internationales telles que l’Onu, les BRICS ou le G20.

suriname Ministre des Affaires étrangères du Suriname Yldiz Pollack-Beighle yldiz-pollack-1024x576  Ministre des Affaires étrangères du Suriname Yldiz Pollack-Beighle

Le 27 juillet, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s’entretiendra à Paramaribo avec la Ministre des Affaires étrangères du Suriname Yldiz Pollack-Beighle. Ils analyseront les perspectives de développement des relations bilatérales dans différents domaines.

surinaamse-president-bouterse-maakt-vier-nieuwe-ministers-bekend  le Président du Suriname Desi Bouterse.

Sergueï Lavrov devrait également participer à une rencontre protocolaire avec le Président du Suriname Desi Bouterse.

Ces futurs contacts témoignent du renforcement progressif de la coopération entre la Russie et ses partenaires en Amérique latine et dans les Caraïbes.

4 Sur la rencontre du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avec María Fernanda Espinosa Garcés, Présidente de la 73esession de l’Assemblée générale de l’Onu
ONU María Fernanda Espinosa Garcés, Ministre des affaires étrangères de l’Equateur, a été élue Présidente de la prochaine session de l’Assemblée générale des Nations Unies image1170x530croppedMARÍA FERNANDA ESPINOSA GARCÉS, MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE L’EQUATEUR, A ÉTÉ ÉLUE PRÉSIDENTE DE LA PROCHAINE SESSION DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES

María Fernanda Espinosa Garcés, Présidente de la 73e session de l’Assemblée générale de l’Onu, s’entretiendra le 29 juillet avec le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans le cadre de sa visite à Moscou.

Ils envisagent d’évoquer les principales questions politiques, sociales et économiques à l’ordre du jour de ce principal organe consultatif des Nations unies, notamment la réforme du Conseil de sécurité de l’Onul’intensification du travail de l’Assemblée générale, le changement climatique et la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Moscou apprécie grandement le travail de María Fernanda Espinosa Garcés au poste de Présidente de la 73e session de l’Assemblée générale de l’Onu. Nous constatons ses efforts actifs orientés vers le renforcement de l’ordre mondial multipolaire, la recherche de réponses collectives aux défis et aux menaces contemporaines, et l’établissement d’une coopération constructive à l’Assemblée générale.

5 Sur la visite du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov au Royaume de Thaïlande

Royaume de Thaïlande or_2018710151415

Les 30 et 31 juillet, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov effectuera une visite de travail à Bangkok,

ROYAUME THAILANDE Don Pramudwinai  media-center_other-20150825-200058-4.jpg  Don Pramudwinai.

où il s’entretiendra avec son homologue thaïlandais Don Pramudwinai. Ils évoqueront en détail l’état et les perspectives de l’élargissement de la coopération bilatérale dans le domaine politique, économique et social en mettant l’accent sur les accords au sommet.

Les deux ministres vérifieront également leurs approches des problèmes régionaux et internationaux d’actualité.

6 Sur la participation du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la réunion ministérielle Russie – ASEAN

ASEAN 2019 c1_1603610_190101042509

ASEAN 3214016

Le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov prendra part à une nouvelle réunion avec ses homologues de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) le 31 juillet à Bangkok.

Il s’agira de la première rencontre dans ce format après le sommet Russie-ASEAN en novembre 2018 à Singapour, qui avait fait passer les relations entre Moscou et cette association régionale à un niveau de partenariat stratégique. A cette occasion, les chefs de diplomatie se focaliseront sur la mise en œuvre des décisions adoptées au sommet.

Nos efforts viseront la promotion des intérêts à long terme de la Russie dans la région Asie-Pacifique, le renforcement de sa coopération avec l’Association, notamment sur les plateformes associées telles que le Sommet d’Asie de l’Est ou le Forum régional de l’ASEAN sur la sécurité, ainsi que la création dans la région de relations interétatiques équilibrées, équitables et conformes aux réalités contemporaines. 

Il est également prévu d’analyser les mesures adoptées par les parties dans le domaine politique, commercial, économique, socioculturel et humain, ainsi que de concerter les initiatives visant à élargir davantage notre coopération.

Parmi les priorités communes, il faut notamment citer l’approfondissement de la coopération sur les principaux problèmes internationaux et régionaux, l’intensification des efforts conjoints dans la lutte contre les nouveaux défis et menaces, notamment le terrorisme, et la préservation d’une utilisation sécurisée des technologies de l’information et de la communication.

Sur le plan pratique, nous mettrons l’accent sur la coopération dans les domaines des hautes technologies et des innovations, et attirerons l’attention de nos partenaires d’ASEAN sur nos acquis dans le secteur de l’économie numérique, de l’énergie et du perfectionnement de l’infrastructure.

Dans le contexte de la mise en œuvre de l’initiative du Président russe Vladimir Poutine de formation d’un Grand Partenariat eurasiatique, nous évoquerons le développement des liens de l’ASEAN avec l’UEEA et l’OCS compte tenu de la similitude des idées fondatrices et des principes de fonctionnement des trois organisations.

7 Sur l’entrée en vigueur de la loi « Sur la garantie du fonctionnement de la langue ukrainienne en tant que langue nationale » en Ukraine

ukraine-map-lng

On se souviendra de la journée d’hier, le 16 juillet, comme d’une triste date de l’histoire de l’Ukraine contemporaine.

La loi discriminatoire « Sur la garantie de fonctionnement de la langue ukrainienne en tant que langue nationale » est entrée en vigueur sur le territoire du pays. Il ne s’agit pas de son titre officiel, mais de son sens. Elle légalise dans les faits l’ukraïnisation forcée de la société multiethnique du pays, dont la majorité écrasante préfère utiliser le russe au quotidien.

UKRAINE AFF ETRANGERES Pavel Klimkine 2723ad49bd0d27b97b735e4822085e12-1403183630  UKRAINE  Pavel Klimkine

J’ai suivi hier les débats et les propos des politiciens ukrainiens. Franchement, je ne sais pas comment il faut considérer Pavel Klimkine: comme un ancien ministre, un ministre actuel, un politicien… Je ne m’oriente pas assez bien dans les réalités politiques ukrainiennes en ce qui concerne les postes et les mandats des responsables dans ce pays.

C’est pourquoi je vais l’appeler tout simplement Pavel Klimkine.

En commentant de manière sarcastique les propos des représentants des structures internationales spécialisées et des associations civiles, Pavel Klimkine a dit:

« Qu’ils viennent à Kiev, se promènent dans les rues de différentes villes ukrainiennes, écoutent quelle langue est utilisée par la population ».

D’après Pavel Klimkine, la population parle russe. Ce fait n’a jamais suscité aucun doute. Mais la loi ne dit rien de cette situation, voire affirme l’inverse.Quant à nous, nous savons bien dans quelle langue on parle et on réfléchit en Ukraine.

Par ailleurs, les responsables internationaux qui espéraient porter des corrections à cette loi et la mettre en conformité avec la réalité doivent dû être déçus par cette décision, selon moi. Nous avons en effet constaté toute une vague de critiques adressées à Kiev par ceux qui sont mandatés pour surveiller le respect des engagements pris par les États.

Selon la loi, l’ukrainien doit désormais devenir obligatoire dans tous les domaines de l’activité quotidienne de l’État:

  • les organes de pouvoir (centraux ou locaux),

  • la santé publique,

  • la culture,

  • l’éducation,

  • les médias,

  • ou encore les services collectifs et de logement.

Hier, la blogosphère y a consacré à mon avis beaucoup d’attention et de temps.

  • Comment peut-on considérer les russophones ukrainiens comme une minorité?

C’est une absurdité. L’utilisation des langues des minorités est désormais limitée à la communication quotidienne et aux rites religieux.

La loi introduit un système de punition absolument impensable au XXIe siècle, prévoyant notamment de grandes amendes administratives en cas de violation.

L’adoption de la loi a constitué une violation des droits de l’homme et de la Constitution, n’a pas pris en considération l’opinion des citoyens ukrainiens et des experts du droit international.

Qui plus est, la politique d’ukraïnisation totale contredit l’ensemble de mesures pour la mise en œuvre des Accords de Minsk établi par la résolution 2202 du Conseil de sécurité de l’Onu et stipulant le droit des habitants du Donbass à l’autodétermination linguistique.

Je voudrais rappeler que c’est la question linguistique qui a joué le rôle de catalyseur de la crise intérieure à l’est de l’Ukraine.

L’entrée en vigueur de la loi sur la langue nationale éloignera encore les perspectives du règlement pacifique dans le Donbass et pourrait se solder par une aggravation future de la situation dans la région.

Dans ce contexte, nous jugeons nécessaire d’attirer l’attention sur cette violation scandaleuse des Accords de Minsk par l’Ukraine. Le 16 juillet, le Conseil de sécurité de l’Onu a organisé – à l’initiative russe – une réunion à l’occasion de l’entrée en vigueur de la loi susmentionnée.
ONU Rosemary Anne DiCarlo est une diplomate américaine qui a été nommée ambassadrice des États-Unis auprès des Nations unies DZd5nRaXUAE_V3Y  ROSEMARY ANNE DICARLO EST UNE DIPLOMATE AMÉRICAINE QUI A ÉTÉ NOMMÉE AMBASSADRICE DES ÉTATS-UNIS AUPRÈS DES NATIONS UNIES

Rosemary DiCarlo, Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, a reconnu au cours de la réunion la nécessité d’un respect absolu des particularités nationales, culturelles et linguistiques de tous les groupes de la population ukrainienne,

OSCE Lamberto Zannier publishable   Lamberto Zannier, Haut-Commissaire de l’OSCE

alors que Lamberto Zannier, Haut-Commissaire de l’OSCE pour les minorités nationales, a appelé Kiev à prendre en considération l’opinion des minorités ethniques lors de l’élaboration des textes de ce type.

Je cite des articles de conventions internationales et les propos des responsables internationaux concernant les minorités nationales. Je voudrais répéter que je ne comprends absolument pas comment on peut considérer les gens qui parlent russe, pensent en russe et utilisent principalement cette langue dans leur vie quotidienne comme une minorité en Ukraine.

Un autre événement qui a attiré notre attention hier a été la décision de la Cour constitutionnelle ukrainienne de déclarer conforme à la Constitution la loi odieuse « Sur l’éducation » qui avait suscité un rejet non seulement dans le pays, mais aussi à l’étranger. Il est regrettable que l’organe destiné non seulement à surveiller la situation, mais aussi à lutter pour le respect de la Constitution, se laisse influencer par la conjoncture politique.

ukraine La Président ukrainien Vladimir Zelenski 284299  Le Président ukrainien Vladimir Zelenski 

Le Président ukrainien Vladimir Zelenski a promis au cours de la campagne électorale d’accorder une attention spéciale à la question linguistique en Ukraine, qui suscite toujours des débats acharnés. Il s’agit d’un choix fatidique pour l’Ukraine. Mais nous constatons toujours des signaux contradictoires émanant de Kiev. Il n’existe visiblement pas de position unifiée à ce sujet. 

Un signe des divergences persistantes au sein du milieu politique ukrainien réside dans le projet de loi sur l’annulation de la loi « Sur la garantie du fonctionnement de la langue ukrainienne en tant que langue nationale », présenté hier à la Rada.

On dit que ces divergences et ces agitations témoignent de la liberté de pensée, du caractère démocratique de l’Ukraine et de la formation d’un nouvel État ukrainien. Personnellement, je pense qu’il s’agit plutôt de l’inverse: du chaos dans le pays et de l’absence de consensus national, voire même de tentatives d’élaborer ce dernier.

Je pense que l’objectif de n’importe quel pouvoir n’est pas de diviser mais de consolider la société, notamment dans le contexte du conflit intérieur qui persiste depuis des années.

Nous suivrons les développements de la situation et attirerons l’attention de l’opinion publique mondiale sur les violations des droits linguistiques en Ukraine.

Note Sans a priori >> Le problème de l’Ukraine avec ses « langues » et l’ »Histoire » qui pèse … Lisez le papier suivant … >> Ukraine > 1)Données démolinguistiques –http://www.axl.cefan.ulaval.ca/europe/ukraine-1demo.htm

8 Sur la situation autour du Venezuela
VENEZUELA Le ministre de la communication vénézuelien, Jorge Rodriguez.19593015LE MINISTRE DE LA COMMUNICATION ET DE L’INFORMATION, JORGE RODRÍGUEZ, A CONFIRMÉ DIMANCHE SOIR QUE LES NÉGOCIATIONS ÉTAIENT UNE CONTINUATION DES RÉUNIONS AYANT EU LIEU PRÉCÉDEMMENT À OSLO, LA CAPITALE DE LA NORVÈGE.

Nous soutenons totalement l’attitude des représentants du Gouvernement et de l’opposition concernant la poursuite des négociations directes afin de parvenir au règlement intérieur de la crise vénézuélienne.

NORVEGE la ministre norvégienne des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide. - © ELVIS BARUKCIC - 68819547c94a0071c6308665f9884400-1562909149  « J’EXPRIME UNE NOUVELLE FOIS MA RECONNAISSANCE AUX DEUX PARTIES POUR LEURS EFFORTS ET LEUR ESPRIT DE COOPÉRATION », A DÉCLARÉ LA MINISTRE NORVÉGIENNE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, INE ERIKSEN SØREIDE. – © ELVIS BARUKCIC – AFP

Les informations actuelles sur la nouvelle étape de dialogue à la Barbade, avec la médiation de la Norvège, suscitent un optimisme modéré. Il s’agit évidemment d’un processus assez lent qui a sa dynamique propre. Nous espérons que les parties s’abstiendront de tout échange de prétentions politiques. Nous voulons vraiment espérer qu’elles se focaliseront, lors des négociations, sur un examen constructif des moyens mutuellement avantageux de faire revenir le Venezuela sur la voie du développement stable.

Dans le contexte actuel, alors que nous constatons presque chaque jour des violations flagrantes du droit international à l’encontre du Venezuela(des sanctions, une ingérence directe dans les affaires intérieures, une agression ouverte), il est nécessaire de suivre le principe-clé de l’éthique médicale: ne pas nuire.

Cette règle concerne toute les autres initiatives internationales visant à aider le peuple vénézuélien.

Leurs auteurs doivent se demander si des efforts supplémentaires pourraient nuire au « format norvégien » qui fonctionne actuellement. Dans le cas contraire, il s’agit de tentatives de suivre un autre principe qui est tout sauf humanistediviser pour régner. Il faut absolument l’éviter.

L’utilisation du deuxième principe par certaines forces politiques est la seule explication possible aux démarches de certains acteurs, qui incitent les militaires vénézuéliens à rompre leur serment. C’est la seule explication à l’aggravation des sanctions unilatérales qui frappent les couches les plus vulnérables de la population, à la volonté d’« échanger » le traitement des enfants souffrant du cancer contre certaines concessions politiques de la part des autorités vénézuéliennes légitimes.

Cette approche est tout sauf responsable.       

Dans ce contexte, nous voudrions appeler encore une fois les acteurs internationaux et régionaux réellement intéressés par une amélioration de la situation au Venezuela à suivre les appels des médiateurs norvégiens et à faire preuve de retenue dans leurs propos et leurs actions, afin de ne pas perturber les négociations dont les contours sont seulement en train d’être définis.

La Russie envisage d’agir exactement de cette manière.

9 Sur les mercenaires américains en Syrie

USA les effectifs des SMP américaines en Syrie dépassent déjà 4 000 personnes. 540 militaires, 4bsj55c44685161gkt8_800C450

Selon les dernières informations, le commandement des forces armées des États-Unis augmente – en raison de la réduction planifiée de son contingent en Syrie – le nombre des employés des société militaires privées (SMP) au Nord et au Nord-est du pays.

Selon certaines estimations, les effectifs des SMP américaines en Syrie dépassent déjà 4 000 personnes. 540 militaires, notamment 70 officiers et instructeurs, se seraient rendus dans le pays seulement dans la deuxième moitié du mois de juillet.

Les mercenaires sont transportés par groupes de 12 à 16 personnes en convois automobiles.

Les objectifs principaux des SMP sont de former des groupes armés loyaux à Washington, de protéger les sites d’infrastructure pétrogazière et de maintenir la sécurité.

Ce sujet n’aurait mérité une mention spéciale s’il n’y avait une caractéristique notable: les activités des SMP sont gérées par le Commandement central des forces armées des États-Unis.

Tout le monde est au courant des« exploits » des employés des SMP américaines, par exemple en Irak. Ce sont des exemples récents. On doute que la structure du travail de ces « soldats de fortune » américains ait considérablement changé depuis.

Un élément encore plus odieux de la situation est que les mercenaires américains se trouveront sur le territoire syrien de manière illégale, en violation de toutes les normes et règles internationales.

russie diplomatie 1036768900

à suivre


SOURCE/ http://www.mid.ru/fr/foreign_policy/news/-/asset_publisher/cKNonkJE02Bw/content/id/3728725

Répondre

Gravatar

DE LA GRANDE VADROUILLE A LA LONGUE MARGE: Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

 Avertissez-moi par e-mail des nouveaux commentaires.

Navigation des articles

 

Source : 3388 – Conférence de presse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, Moscou, 17 juillet 2019 – Sans a priori

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s