Le coup de grâce : la supercherie des pseudo attentats du 11 septembre 2001 est terminée – Strategika 51

Le coup de grâce : la supercherie des pseudo attentats du 11 septembre 2001 est terminée

Dans quelques dizaines d’heures, l’un des plus gros mensonges du début du 21ème siècle sera partiellement dévoilé.Les pseudo attentats du 11 septembre 2001 ayant touché New York et Washington n’ont jamais été autre chose qu’une immense escroquerie aux assurances, doublée d’une attaque sous faux drapeau pour justifier la poursuite de guerres sans fin pour le profit d’une seule et unique oligarchie.
L’État profond US, le régime caché qui tient en otage les gouvernement et les populations des États-Unis d’Amérique, celui qui assassiné le président John F. Kennedy en 1963, poursuivi la désastreuse guerre du Vietnam et avait publiquement lynché Richard Nixon en le poussant à la démission, puis avait failli assassiner Ronald Reagan et propulsé à la présidence les Bush, le Clinton et quand cela n’a pas marché, inventé Obama, vit des heures sombres.Les  tenants du capital transnational ne maîtrisent plus la propagande.

Le chantage de Dark Overlord n’est qu’un début.

Aucun mensonge ne peut durer éternellement.

ARRÊT sur INFO

Une autre manière de voir

Silvia Cattori en avril 2002 quitte le palais de la «Moukhata» après avoir rencontré le président Yasser Arafat

Le Gen. Wesley Clark révèle qu’un plan était prêt déjà en 2001 qui devait attaquer la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et l’Iran. Les choses se sont mal passées en Irak ce qui n’a pas permis de mener à terme l’ensemble de ce plan. Ce plan a néanmoins détruit l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie… causé des millions de morts. ASI.

Wesley Clark, ex-Général 4 étoiles retraité des Forces armées des Etats-Unis a dénoncé à plusieurs reprises depuis 2001 les plans militaires cachés du Pentagone, et a fait part de ses doutes sur la thèse officielle du complot du 11-Septembre.

-Le 5 mars 2006, lors de l’émission « This Week with George Stephanopoulos » sur ABC, il déclarait :

“Je pense que lorsque vous regardez ce pays [les USA] aujourd’hui, [il est évident que] nous avons besoin d’un système basé sur deux partis et qui fonctionne. Le Congrès doit pouvoir faire son travail. Il faut que des enquêtes soient menées sur certains abus d’autorité qui se produisent apparemment au sein de l’exécutif. Nous n’avons pas achevé l’enquête sur le 11/9 ni vérifié si l’administration a en réalité fait mauvais usage des informations des services de renseignement dont elle disposait. Les preuves dans ce sens me semblent assez accablantes. Cela fait longtemps que tout cela est clair pour moi. »


-Lors de la conférence « A Time to Lead » au Commonwealth Club of California à San Francisco, le 3 Octobre, 2007 Wesley Clark déclarait:
Vidéo – Traduction en français 

 par ReOpen911

Vidéo – Anglais

Transcription 

Le 11-Septembre, nous n’avions pas de stratégie, pas d’accord inter-partis, ni une bonne compréhension de ce qui s’était passé, et nous avons eu à la place un coup d’État politique dans ce pays. Un coup d’État politique(*). Des types impitoyables ont pris la direction de notre politique étrangère, sans se donner la peine de nous en informer. Je suis allé au Pentagone 10 jours après le 11-Septembre. Je ne pouvais pas rester à l’écart de notre armée. J’y suis allé pour voir Donald Rumsfeld, avec qui j’avais travaillé dans les années 70, et je lui ai demandé : « Est-ce que j’ai été bon sur CNN ? » Il a répondu « Oui » et a ajouté : « J’ai lu votre livre ». Le livre parle de la guerre du Kosovo. Puis il me dit : « Personne ne va nous dire où et quand on peut bombarder un pays, personne ! » Il poursuit : « Je pense l’appeler ‘coalition flottante’. Votre avis ? » J’ai répondu, « Monsieur, merci d’avoir lu mon livre, et… » Il m’a alors coupé en disant : « Merci. Je n’ai plus de temps à vous consacrer. » Vraiment ! Et alors que je descendais pour quitter le Pentagone, un officier de l’État-major m’appelle dans son bureau et me dit : « Je veux que vous sachiez que nous allons attaquer l’Irak. » J’ai demandé « Pourquoi ? » Il a répondu « Nous ne savons pas. » J’ai dit : « Avons-nous établi un lien entre Saddam Hussein et le 11/9 ? » Et il m’a répondu que non.

De retour au Pentagone, six semaines plus tard, j’ai revu le même officier et lui ai demandé « Est-il toujours prévu que nous attaquions l’Irak ? » Il a répondu «  Monsieur, vous savez, c’est bien pire que ça. » Il a pris un document sur son bureau et me dit : « J’ai reçu ce mémo du Secrétaire à la Défense … qui dit que nous allons attaquer et détruire les gouvernements dans 7 pays en 5 ans. Nous allons commencer par l’Irak, et puis nous irons en Syrie, au Liban, en Libye, Somalie, au Soudan et en Iran. » J’ai dit « 7 pays en 5 ans ! » Je lui ai demandé « est-ce un mémo top secret ? » Il me répondit « Oui, Monsieur ! » Je lui ai dit : « Alors, ne me le montrez pas. » Il allait le faire. « Sinon je vais en parler. » J’ai gardé cette information pour moi pendant longtemps, 6 ou 8 mois, j’étais tellement abasourdi que je ne parvenais pas à en parler, et je ne pouvais pas croire que c’était vrai, mais c’est bien ce qui s’est passé.

Ces gens ont pris le contrôle de la politique des États-Unis, et j’ai compris alors, je me suis souvenu d’une réunion que j’avais eue avec Paul Wolfowitz en 1991. En 2001, il était vice-Secrétaire à la Défense, mais en 1991, c’était le sous-secrétaire, soit le numéro 3 au Pentagone.  Il m’avait dit alors : « nous avons 5 ou 10 ans pour nettoyer tous ces régimes favorables à l’ex-Union soviétique, la Syrie, l’Iran, l’Irak, avant que la prochaine superpuissance n’émerge pour nous défier. » C’était une déclaration stupéfiante : l’armée servirait à déclencher des guerres et à faire tomber des gouvernements et non pas à empêcher les conflits. Nous allons envahir des pays. Mes pensées se bousculaient. J’ai mis ça de côté, c’était comme une pépite que vous conservez. Un groupe de gens a pris le contrôle du pays avec un coup d’État politique, Wolfowitz, Cheney, Rumsfeld… je pourrais nommer une demi-douzaine d’autres collaborateurs du Projet pour un Nouveau Siècle Américain (PNAC). Ils voulaient que le Moyen-Orient soit déstabilisé, qu’il soit chamboulé et placé sous notre contrôle. Tout cela nous ramène aux commentaires de 1991. En aviez-vous été informés ? Le plan a-t-il été annoncé publiquement ? Les sénateurs ou les députés ont-ils dénoncé ce plan ? Y a-t-il eu un débat public ? Absolument pas ! Et il n’y en a toujours pas ! Ils ont hâte d’en finir avec l’Irak pour pouvoir aller en Syrie. « Oh, nos légions vont y aller. »

Mais ce n’est pas pour ça que les Américains ont élu George W. Bush. En fait, ils ne l’ont pas vraiment élu. Ce n’est pas pour ça que beaucoup de gens… ce n’est pas pour ça qu’il avait fait campagne. Il avait fait campagne sur une politique étrangère humble. Nous avons eu la politique étrangère la plus arrogante de toute notre histoire. Il a fait campagne sur une absence d’intervention, et nous sommes en Afghanistan et en Irak. C’est stupéfiant !

Que vous soyez démocrate ou républicain, en tant qu’Américains, vous devez vous sentir concernés par la stratégie des Usa dans cette région. Quel est notre but ? Quelles sont nos motivations ? Pourquoi sommes-nous là-bas ? Pourquoi des Américains meurent-ils dans cette région ? C’est ça la vraie question.


-Gen. Wesley Clark : « J’y pense chaque jour »

En novembre, 2007, interviewé par la journaliste Amy Goodman sur DemocracyNow, il réaffirme que dix jours après le 11-Septembre 2001, les invasions de l’Irak et de la Libye – et de plusieurs autres pays du Moyen-Orient – étaient déjà planifiées.

Le Gen. Wesley Clark parle du plan prêt dès 2001 devant attaquer la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et l’Iran

General Wesley Clark interview with Amy Goodman on Democracy Now, 2007 (http://iakn.us/2kuNzyE). Wesley Clark is a retired 4-star U.S. army general, former NATO Supreme Allied Commander (during the Kosovo War), West Point valedictorian, Rhodes Scholar, and author. He spent 34 years in the U.S. Army and received many military decorations, several honorary knighthoods, and the Presidential Medal of Freedom.

For a more extensive description, including Clark’s 1991 meeting with Paul Wolfowitz, go to https://youtu.be/KtXA4DAl2W4

TRANSCRIPT:

CLARK: …right after 9/11. About 10 days after 9/11, I went through the Pentagon, and I saw Secretary Rumsfeld and Deputy Secretary Wolfowitz. I went downstairs just to say hello to some of the people on the Joint Staff who used to work for me, and one of the generals called me in. He said, « Sir, you’ve got to come in and talk to me a second. » I said, « Well, you’re too busy. » He said, « No, no. » He says, « We’ve made the decision we’re going to war with Iraq. » This was on or about the 20th of September. I said, « We’re going to war with Iraq? Why? » He said, « I don’t know. » He said, « I guess they don’t know what else to do. » So I said, « Well, did they find some information connecting Saddam to al-Qaeda? » He said, « No, no. » He says, « There’s nothing new that way. They just made the decision to go to war with Iraq. » He said, « I guess it’s like we don’t know what to do about terrorists, but we’ve got a good military, and we can take down governments. » And he said, « I guess if the only tool you have is a hammer, every problem has to look like a nail. »

So I came back to see him a few weeks later, and by that time we were bombing in Afghanistan. I said, « Are we still going to war with Iraq? » And he said, « Oh, it’s worse than that. » He reached over on his desk. He picked up a piece of paper. And he said, « I just got this down from upstairs » — meaning the secretary of defense’s office — « today. » And he said, « This is a memo that describes how we’re going to take out seven countries in five years, starting with Iraq, and then Syria, Lebanon, Libya, Somalia, Sudan and, finishing off, Iran. » I said, « Is it classified? » He said, « Yes, sir. »


Lire aussi pour en savoir plus sur ce personnage controversé: https://www.upr.fr/actualite/monde/kosovo-wesley-clark-otan-guerre-charbon

Source: http://www.reopen911.info/News/2011/10/18/le-general-wesley-clark-affirme-quun-plan-etait-pret-des-le-12-septembre-2001-pour-envahir-7-pays-dont-la-libye-et-l%E2%80%99irak/

CRISESDROIT INTERNATIONALETATS-UNISINGÉRENCEIRAKIRANLIBANLIBYESYRIE

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un ren

Catégories :Analysis

Navigation des articles

31 réponses »

  1. Sur JFK j ai vu les films les documentaires …etc celui de jim garrison est pas mal mais vu le cadre juridique pas possible de creuser plus profond ,celui de canal + un vieux reportage d investigation pas mal aussi pour celui qui veut avoir un apercu du coté obscure de l affaire avec des témoins a la clé

    Celui qui ose aller en profondeur et dans les moindres details c est de loin celui la «  »dessous » de l’incroyable assassinat « KENNEDY » » J.M Roeder ; si on met ses prejugés sur le personnage qui anime le debat il y au bout de 2 h d écoute énormément d infos croustillante et forcement quelques erreurs et dechet qui doivent etre minime a mon avis , en gros pour les patients ca en vaut le detour

    « dessous » de l’incroyable assassinat « KENNEDY » expliqués par J.M Roeder

    J’aime

    Rate This
    • @:Mohamed Sala hedri
      Le septième pays en question est l’Algérie.
      Mais il faut que vous sachiez que depuis d’autres sont venus grossir là liste.
      Même si cela paraît impossible il y a dorénavant la Russie la Chine l’inde le Vénézuela .
      Les membres du BRICS.
      Pour le Brésil c’est déjà fait , ils ont mis sous les verrou: (Luiz Inácio Lula da Silva) par un putsch.
      Dilma Rousseff qui la succédée, elle est destituée pour maquillage des comptes publics par le Sénat le 31 août 2016, au terme d’une procédure controversée.
      Toutes est manigancés et monté de toutes pièces pour volé le pouvoir par des méthodes de mafieuses.
      La Russie l’Algérie et la Chine et le Venezuela sont soumis à des pressions de toutes les sortes pour les contraindre à la capitulation et de rentrer dans les rangs de la soumission du nouvel ordre mondial.
      Pour l’Afriquedu Sud :
      Les hommes de main corrompue du N.O.M. ont par des coups de passe passe réussi en
      seulement quinze heures après la démission de Jacob Zuma l’ex président de l’Afrique du Sud.
      Le chef de file du Congrès national africain (ANC, parti au pouvoir), Cyril Ramaphosa, a été élu nouveau président de la République de l’Afrique du Sud à sa place.
      Les pions du N.O.M se mettent tous en place.
      Les pays insoumis sont harcelés et menacés militairement économiquement médiatiquement subversivement politiquement etc….etc…

      J’aime

  2. Rate This
    • C’est bien plus qu’une théorie : https://www.youtube.com/watch?v=Y0NGqYct7MQ

      That’s Bush…he was a (CIA) coordinator for the event, IMO. The « Changeover » didn’t go well (like ALL his Ops). They missed with the coordinated fire (one volley and it’s over), so the safety shooter had to finish it? from the picket fence (& another shot missed from behind, hitting Connally, as JFK’s head blows back). So, Bush went to D.C. to meet with Hoover to set up the cover story they could sell to coverup the OP. You see it wasn’t just a « conspiracy », it was an operation.

      C’est aussi dans la presse française, il suffit de relier les points :

      https://www.ladepeche.fr/article/2003/11/22/289502-jfk-le-complot-texan.html

      Pourquoi les Texans veulent-ils la peau de Kennedy?

      Tout d’abord, l’ idée d’augmenter de 25% les impôts des Américains les plus riches, thème fort de la campagne de JFK pour l’élection de 1964, concernait d’abord le Texas qui concentrait à l’époque la moitié des milliardaires du pays. Ensuite, le Texas est une terre de généraux conservateurs avec des bases militaires. Le 22 novembre des tracts étaient collés sur les cabines téléphoniques de la ville accusant Kennedy de traitrise. Les gens ici voulaient la guerre au Vietnam et je pense que Kennedy faisait tout pour l’éviter. Enfin, malgré la présence de Johnson, les démocrates texans étaient en train de perdre leur pouvoir à Washington.

      Les lobbys de l’industrie d’armement, du pétrole et la CIA ont-ils participé au complot?

      Ces personnes sont souvent les mêmes. Enrichis par le pétrole, les milliardaires texans investissaient dans l’armement. Et ce milieu là se débrouillait pour placer les siens à la CIA. George Bush senior (le père du président actuel) en est l’exemple: il a dirigé une compagnie pétrolière et la CIA.

      https://www.lepoint.fr/monde/qui-a-tue-john-fitzgerald-kennedy-20-11-2013-1758870_24.php

      Dans les romans policiers, on recherche toujours la personne à qui profite le plus directement le crime. Dans l’affaire Kennedy, c’est Lyndon Johnson (LBJ), le vice-président qui prend ainsi sa succession à la Maison-Blanche. JFK aurait confié à sa secrétaire qu’il ne voulait pas de LBJ comme coéquipier pour sa réélection en 1964, car il était mouillé dans deux affaires de corruption. D’où la thèse que le vice-président, pour se débarrasser de Kennedy, s’est acoquiné avec la CIA et divers individus qui auraient tiré profit d’une administration Johnson. Parmi les agents de la CIA impliqués, il y aurait eu George H. W. Bush, l’ex-président, qui se trouvait à Dallas ce jour-là. LBJ a insisté pour que Kennedy aille à Dallas et c’est lui qui aurait suggéré qu’il passe par Dealey Plaza. La veille de l’attentat, selon la maîtresse de LBJ Madeleine Duncan Brown, ce dernier lui aurait dit : « Dans deux jours, ces fils de p… de Kennedy ne me gêneront plus jamais. »

      Aimé par 1 personne

      Rate This
    • « de façon à légitimer la guerre contre le terrorisme »
      Je suppose Bernardo1871, que vous plaisantez. Ce terrorisme — d’Al-Qaida à Daech en passant par un large spectre de groupes salapistes — est la propre créature de ceux qui ont produit à la manière exacte d’Holywood les attentats du 11/9/2001, non pour mener leur guerre infinie contre la terreur, mais afin de réaliser ce Nouveau Moyen-Orient : une multitude de micro-Etats constitués sur des bases religieuses, confessionnelles ou ethniques et en perpetuelle guerre les uns contre les autres, une sorte de chaos permanent par eux appelé constructeur. Comme l’a révélé le général américain Wesley Clark, le plan au lendemain du 11/9 était la destruction de sept pays en cinq ans, à savoir : la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et l’Iran. Nous pouvons juger sur pièces les résultats de ce plan diabolique.
      Ceci étant dit, rien n’empêche que des comploteurs ou leurs amis greffent sur ce but principal d’autres sous-buts en profitant de cette occasion providentielle.

      J’aime

      1 Vote
      • mea culpa, en relisant j’ai constaté que j’avais oublié d’ajouter que la soit-disant guerre contre le terrorisme a été inventée de tout pièce, piloté depuis toujours par les services anglais, nord-américains et sionistes.
        – par les services français? voir ce qu’il s’est passé en Algérie dans les années 1990, Jean-Loup Izambert?

        je vous rassure, je vous assure que c’était une malencontreuse erreur de frappe! 😉

        pour me faire pardonner, une jambon-oeuf-parmesan:

        ce document rédigé par Jeff Prager, conspiracy nuts qui a déjà publié sur Veterans Today.

        j’allais dire que c’est de la dynamite, mais c’est plutôt de l’atomique (sic)..

        https://app.box.com/s/x55fo5dth0k065cqa8pt0yerd08itdvf?fbclid=IwAR1c7cH8ByxpJiYq0BCDILvmjMzyBcfV-S9-3X20nnIF_N3ehyDl9xe6i2Y

        par contre pour des demandes d’explication, il faudra aller poser les questions à
        Jeff Prager,
        Heinz Pommer (physicien allemand)

        ou au physicien français François Roby, qui continue ses recherches:
        http://aitia.fr/erd/physique-ordinaire-de-lextraordinaire/

        je ne fais que partager les documents! 😉

        Jeff Prager a également publié ce document où sont rassemblées les archives du New York Times sur le terrorisme sioniste en Palestine, de 1868 à 1948.

        https://app.box.com/s/kpi2zq9azv0jrgwq7x3kk1g6h0dh9am7

        Aimé par 3 personnes

        • Judy Wood?

          c’est évident qu’avec arme à énergie dirigée du type space beam, vous pouvez expliquez comment les tours Nord et Sud ont été transformées en poussière, le problème c’est

          d’une, apporter la preuve qu’une telle arme existe..

          de deux, de ne pas pouvoir expliquer les hot spotsà Ground Zero jusqu’en décembre 2001.

          je vous conseille de lire les recherches de François Roby:
          http://aitia.fr/erd/physique-ordinaire-de-lextraordinaire/

          ainsi que cet article-là, dont l’auteur nie quand même, merdRe, la possibilité de l’utilisation de technologie nucléaire le 11.09.2001,
          dommage pour lui, ses recherches sont utilisées à l’insu de son plein gré! 🙂

          http://911research.wtc7.net/papers/dreger/GroundZeroHeat200

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont t

Source : Le coup de grâce : la supercherie des pseudo attentats du 11 septembre 2001 est terminée – Strategika 51

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :